]]>

nanosphere





[webzine culturel]
Blog d'Olivier Janot

L'affichage de ce blog est optimisé pour être lu "de préférence" avec le navigateur Firefox

jeudi 18 juin 2009

Comets on fire

Découverte de la semaine, Comets on fire, quintet californien de Santa Cruz monté en 1999, un rock psyché explosif très influencé seventies : le "groupe qui fait passer Led Zep pour des petits chanteurs à la croix de bois" (!) Grosse claque après écoute de "The Swallow's Eye" (album "Avatar" chez SubPop - 2006), extrait d'un panorama musical retraçant à lui seul toute une décennie de guitar heroes sous LSD.
Retour en force d'une énergie psychédélique hors-norme, à l'aube d'un jour sans fin et aux aurores d'une lutte exaltée,
Comets on fire est un coma éphémère dont on ne ressort qu'avec la conviction d'y retourner. Tout est dans la distance entre le message émis et le message reçu, la relation entre l'homme et son âme originelle. Une singularité empruntée au freejazz ou au rock expérimental. Mike Patton a souvent été décrit comme étant de nature imprévisible et immédiate, notamment dans ses styles vocaux. Aux débuts de Mr. Bungle, le groupe jouait du death metal et Patton faisait usage du grunt (technique vocale qui confère à la voix un timbre guttural et "monstrueux", certains considèrent ces chants comme un style de chant diphonique).
O.

[The Swallow's Eye] 6'53

1 Comments:

Anonymous ludo said...

un hybride de Deep Purple et Acid Mother Temple plus que réussi... planant... puissant... comme promet de l'être le concert de Sonic Youth au Palais des Congrés le 25 octobre pour lequel j'ai mes places ahahahahahahahaha (rire démoniaque)...

vendredi, 19 juin, 2009  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home